Un parlementaire britannique appuie les tueries de Kinshasa

Mr Andrew Mitchell est un membre du parlement britannique, il est du parti conservateur qui constitue la plus grande opposition britannique. Mais il est aussi le ministre du développent international (coopération internationale) du gouvernement en opposition. C’est à ce titre qu’il s’est retrouvé à Kinshasa, selon Congovision du 16 Avril 2007, pour annoncer à Joseph Kabila le déblocage d’un montant de soixante-dix millions de livres sterling d’aide au Congo. Quoique cela paraisse inhabituel qu’un parlementaire de l’opposition soit délégué pour annoncer à un président en exercice ce que le gouvernement britannique fait pour son pays. Hélas, cela devient possible quand il s’agit de traiter avec un pays du tiers monde, et surtout avec un président comme Kabila. Car en effet, là où leurs intérêts impérialistes convergent, les occidentaux accordent leurs violons.

Qu’à cela ne tienne, l’aspect le plus choquant de la visite de Mr Andrew Mitchell est plutôt le manque d’égard et de respect dont il a témoigné aux nombreux morts des événements du 22 et 23 mars 2007 à Kinshasa. Selon Congovision qui s’en pavane du reste, Mr Mitchell aurait apporté son soutien à Kabila pour la manière dure dont il a résolu son conflit avec Bemba. Cela devient d’autant plus ahurissant quand l’on sait que ce monsieur parle au nom d’un pays de longue démocratie et en tant que député de l’opposition. Soutenir l’action d’un président qui tue sa propre population pour se débarrasser de son adversaire relève de ce que les gentlemen anglais appellent ‘madness’. Dommage que ce qui est qualifié de folie en occident n’est que fait normal et anodin en Afrique. Andrew Mitchell est cependant l’unique officiel européen à avoir ouvertement manifesté ce sentiment en faveur de Kabila alors que l’Union Européenne l’avait condamné sans réserve. Cela n’étonne cependant pas quand l’on connaît la position du député britannique vis-à-vis de l’opposition congolaise. Au premier trimestre de 2006, il a reçu les membres d’un mouvement d’opposition basé à Londres pour discuter d’une lettre lui adressée. Mais il avait au préalable pris la précaution d’instruire sa secrétaire de dire aux congolais de rien aborder qui soit relatif au Rwanda. Et quand les congolais avaient quand même touché à ce point, l’audience s’était écourtée à cinq minutes.

Tout s’accorde avec les instincts belliqueux dont fait montre la Grande-Bretagne en ce moment. Les guerres d’Irak et d’Afghanistan en témoignent. Le vieil empire démantelé a encore le souci de continuer à diriger le monde. Et s’il a perdu sa dernière colonie de HongKong en 2000, il peut toutefois s’inventer la nouvelle colonie britannique du Congo. L’inspecteur colonial anglophone Joseph Kabila ne serait qu’une aubaine pour diriger une telle colonie. De là à comprendre l’émergence des compagnies britanniques qui pillent systématiquement les ressources du Congo, il n’ y a qu’un pas. Ce qui explique l’intérêt soudain du royaume envers le Congo que Livingstone avait en son temps évité par peur de la malaria. Aujourd’hui, la malaria s’est empirée au Congo, mais les ressources se sont multipliées, et cela vaut le risque.

Peuple congolais, il nous appartient d’agir pour maintenir la pression contre l’imposture dans notre pays. Nous vous prions par conséquent d’adresser un email de protestation au leader de l’opposition britannique, Mr David Cameron pour dénoncer l’attitude du membre de son cabinet à l’adresse que voici : camerond@parliament.uk 

Nous formulons ci-dessous un modèle à recopier pour ceux qui peuvent en avoir besoin :

Mr David Cameron

Leader of the opposition

House of the commons

Dear Sir,

I kindly wish to draw your attention to the supportive statement by Mr Andrew Mitchell to the brutal action taken by president Kabila on 22nd and 23rd March 2007 and which resulted to the death of more than six hundred Congolese in Kinshasa.

I am indeed shocked by such a statement as described in Congovision on 16th April. I would have expected sympathy for the grieving families from your party and a condemnation of the brutal handling of the entire issue by Mr Kabila.

Kind considerations,

……………………….

La Résistance Congolaise anticipe ses remerciements à tous les patriotes qui prendront part à cette protestation. N’hésitez pas, où que vous soyez, d’envoyer cet email à l’adresse susmentionnée.

Likwangola Panza Kombekombe

RESISTANCE CONGOLAISE

Commentaire : www.resistancecongo.afrikblog.com