QUI EST DIEUDONNE KABENGELE ?

Dieudonné Kabengele est né d'un père militaire au nom du commandant Amundala originaire de la province Orientale, sa mère moitié Congolaise du Kasai et moitié Belge, ce pour cela qu'il a des frères métis dans sa famille. Jeune de la commune de Bandalugwa, grandit dans la brutalité, tout le quartier le connaissait et les parents ne voulaient pas que leurs enfants soient amis de ce dernier.

Il a quitté le toit paternel trop jeune et va habiter avec des amis dans commune de la Gombe vers le quartier Socimat. Apres la mort du Président Rwandais Juvenal Habyarimana, à Kinshasa non loin de l'avenue du 24 Novembre derrière l'ISC, des jeunes Congolais étaient recruités par les Tustis Rwandais pour aller combattre les Hutus et amener Kagame au pouvoir. C'est alors qu'en 1994 Dieudonné Kabengele serait recruité au profit de nos ennemis d'aujourd’hui et deviendra officier de l'armée FPR du Rwanda de 1994 a 1996.

Arriva au maquis de Kagame il apprendra à tirer à l’arme lourde pendant 6mois et il occupa le poste de commandant blindé du FPR et participa au soit disant Génocide Rwandais. Il se ferrait des relations personnelles avec Paul Kagame et alla même avoir un enfant avec une Rwandaise Tusti parente a KAGAME, d'ailleurs l'enfant vit avec lui à Londres là où il réside. Dieudonné Kabengele étant un officier de taille de l'FPR, classer au même rang que le Général Somao de Mbanza Ngungu à l'époque du MPR part état.

Tous ces Rwandais qui sont à Kinshasa le connaissent bien, Amis de Raoul Touring Jaribu qui est Tutsi de père et de mère, l'informateur numéro 1 de Paul Kagame, Ruberwa, Moise Nyaburago, Bizima et autres, Raoul Touring Jaribu vit au Royaume Uni, il vivait a Londres mais depuis quelque temps il vit à Birmingham le fief du Tusti Rwandais. Raoul Touring Jaribu a infiltré la communaute Congolaise depuis l'époque du success de Zacca et se fait beaucoup d'amis Congolais comme Inno Mpila, Bob Ilunga et Richard Kundo. A l'epoque ce dernier ne pouvait infiltrer que par la Zacca car c'était la seule organisation de Congolais connue dans la communauté.

Raoul Touring Jaribu se passait comme un taximan et faisait semblant d'aimer la musique Congolaise, comme la plupart des compatriotes ont commencé à remarquer son rôle dans le milieu des Congolais, il a fui Londres pour s'installer à Birmigham, d’ailleurs avec sa morphologie, il lui est difficile actuellement de vivre à Londres parceque les Congolais sont pour le moment très fâchés en ce qui concerne la récupération de leur pays. Mais avec son réseau d'information déjà crée dans le milieu Congolais, ce Rwandais de la tribu Tusti ne s'inquiete pas à avoir les informations des Congolais pour les passer au Rwandais ou aux Tustis Rwandais qui occupe notre pays. Il travail avec UNDUGU l'association swahiliphone Rwando-Congolaise dont son siège est à Archway au Nord de Londres avec comme presedent le vieux Ngongo le collaborateur des Rwandais et le frere a Ngongo Luwowo qui a trahit l'Apareco pour rejoindre Hypolite Kanambe. Nous allons revenir sur la vie de Raoul Touring Jaribu une autre fois.

Dieudonné Kabengele a travaillé avec Hypolite Kanambe qui le connait personnellement. Kanambe est l'un des militaires formés par Dieudonné Kabengele c’est pourquoi Hypolite Kanambe a de quoi à avoir peur de ce monsieur. En 1996 il va rejoindre la rébellion de L.D. Kabila et sera dans le bataillon Zulu à sa tête le commandant Rwandais Bolingo. C'est ce bataillon qui a gagné la ville de Kinshasa le 17 Mai 1997. A Kinshasa il sera placé à la Dmiap (Direction Militaire des activités anti-patrie), plus tard il sera nommé commandant de la ville de Kinshasa auprès de la Demiap. En Mai 1998, donc quelque mois avant la formation de la RCD de Ruberwa, il va exercer le rôle du commandant en chef du bataillon Zulu et sera affecté à Matadi.

POURQUOI DIEUDONNE KABENGELE A ETE TABASSE COMME UN SERPENT PAR LES RESISTANTS DE LONDRES

Est-il vrai que Dieudonné Kabengele est responsable de la mort de nos frères, soeurs, parents, fils, petit-fils, epoux ou epouse en 1998 au Bas-Congo et à Kinshasa?

Suivez cette histoire.

Arriver à Matadi comme commandant en chef de la région, il a du travailler avec l'administrateur de Moanda Mr. Franck Ibanda, Commandant de l’Idéologie et force terrestre Mr Izua, Commandant de la force de l'air Mr Pele-Pele et le Commandant Kassongo qui est arrivé au mois de juillet à Moanda. Le commadant Kassongo sera convié a se présenter chaque vendredi du mois à Matadi à la réunion de la coordination que dirigeait le commandant Dieudonné Kabengele, son chef direct.

Le 27 Juillet 1998 à Moanda, le commandant Kassongo reçoit les opérateurs économiques Mr Jean Marie Molato et Un certain Mr Pani. Ces deux derniers étaient aussi complices de tout ce qu'il se passait, après leur départ le 28 Juillet, le commandant Kassongo sera appellé à se presenter à une réunion à Boma. Au cour de la réunion l"adiminstrateur de Moanda Mr Franck Ibanda va dire que les deux opérateurs économiques sont venus le voir et ont accusés les militaires du commandant Kassongo de les avoir agressés à la frontière Yema qui nous sépare de l'angola.

Une accusation non fondée, seulement parceque ce dernier était Katangais alors c'était un élément jeûnant pour faciliter l'entrée des rebelles Rwandais à Moanda. Le commandant Kassongo se rend à Matadi pour répondre à la réunion de la coordination. Arrivé à Matadi le 30 Juillet 1998, il trouva le commandant Dieudonné Kabengele absent et la réunion n'aura pas lieu, il rentre à son l'hôtel où il était logé. Mais aussi ce qui était bizarre les deux commandants des Brigades de la circonscription commandant Mississipi et le commandant Mbaku étaient aussi Kinshasa. La mission était d'écarter tout d'abord des éléments jeûnant, le 31 Juillet assis dans sa chambre d'hôtel, il reçoit le coup de fil de l'adjoint de commandant Kabengele, le numéro 2 du bataillon Zulu, le commandant Jack Lupemba qui l’ informera que le commandant en intérim le Dr Lelo avait besoin de lui parler, s'il pourrait le rejoindre a l'hôtel Métropole de Matadi.

A son arrivée à l'hôtel Métropole, il racontrera le Dr Lelo qui lui dira qu'il était suspendu suite à l'agression de ses hommes aux opérateurs économiques et il lui interdira de rentrer à Moanda jusqu'a nouvel ordre. Le commandant Dieudonné Kabengele rentre à Matadi de Kinshasa le 01 Aout 1998. Le 03 Aout1998, le commandant Kassongo décide d'aller voir le gouveneur du Bas-Congo de l'epoque Mr Fuka Unzola pour lui expliquait tout ce qui se passe.

Après avoir écouté le commandant Kassongo le gouverneur Fuka Unzola décida d'appeler le chef direct du commandant Kassongo à sa résidence. A l'arrivée du commandant Dieudonné Kabengele le gouverneur lui parla de la situation et lui demanda de réintégrer le commandant Kassongo à son poste, en retour le commandant Dieudonné Kabengele demanda au gouverneur de lui prêter sa jeep car il a une mission à effectuer à Moanda et Mr Fuka Unzola accepta et lui passa son enjeux.

A 18h45 les deux commandants Kasongo et Kabengele qui l'hotel Lady se rendent à Moanda, ils sont arrivées à 4h45 du 04 Aout 1998 et le commandant Kabengele se rend à l'hotel Atlantic de Moanda pour se reposer. Au grand matin le commandant Kaassongo rassemble ses militaires et vers 8h00 du matin le commandant Kabengele arriva et donna une leçon de morale aux militaires rassemblés. Tout juste après cet entretien avec les militaires, le commandant Kabengele demanda au commandant Kassongo s'il y avait combien d'aéroports dans la ville de Moanda. Celui-ci lui répondra : 2 aéroports et il lui dira qu'il avait besoin de les visiter.

Le commandant Kassongo prendra la vielle Jeep qu'il utilisait souvent et le commandant Kabengele utilisa la jeep du gouverneur, ils ont d'abord visité l'aeroport de Moanda, mais en route le commandant Kabengele s'arreta quelques minutes au local de l'administrateur Franck Ibanda pour discuter avec lui, les contenus de leur converstion seul Dieu sait. En route pour le deuxième aéroport celui de Kitona la jeep du commandant Kassongo tombe en pagne de prise d'air, le commandant Kabengele demanda au commandant Kassongo de le rejoindre après avoir fixé sa jeep.

Apres avoir arrangé son enjeux, le commandant Kassongo poursuivit sa route jusqu'à l'aéroport de Kitona où il trouva le commandant de l’idéologie et force terreste Mr Izua, commandant de la force de l'air Mr Pele-Pele et le commandant Kabengele. Quelque minutes après son arrivée à l'aéroport de Kitona, le Commandant Kassongo reçoit la communication de l'administrateur de Moanda Mr Franck Ibanda à 10h40, il lui dira qu'il venait d'avoir un message de Kinshasa lui confirmant que l'avion des rebelles Rwandais allait atterrir à l'aéroport de Kitona d'ici 11h30, directement le commandant Kassongo se tourna à son chef direct le commandant Kabengele et lui présenta le problème celui-ci ne dit mot.

C'est alors que le commandant de l’idéologie et force terrestre Mr Izua se tourna vers le commandant Kassongo et lui dira c'est toi le commandant en chef ici à Moanda, fait quelque chose. Pendant que ces derniers discutaient encore, l'avion des rebelles atterrit quelques militaires rassemblés par le chauffeur du commandant Kassongo et les 5 autres militaires offert par le commandant Vumbo de l'aeroport de Kitona ont commence a echanger les tirs avec ces rebelles. Les echanges des tirs ont duree 4heures, pendant ce temps le commandant Kabengele et sa bande regardaient la bataille a travers le fenetre de la tour de control de l'aeroport de Kitona, le commandant de la force de l'air Mr Pele-Pele sorti du lieu et demanda au commandant Kassongo d'arreter le geurre, soit disant Kinshasa a promis d'envoyer le renfort. Comme nos militaires n'etaient bien equipes, le commandant Kassongo a demande a ses hommes de replier.

Le 05 Aout 1998 le ministre de l'intérieur Gaetan Kakudji contact le commandant Kassongo par phonie et lui demanda où se trouvait le commandant Kabengele, celui-ci lui répondit il est prit en otage par nos ennemis, c'est alors que le ministre dira au commandant Kassongo que Dieudonné Kabengele c'est un traître il faut l'abattre. Par là, le commandant Kassongo avait tout compris sur les réactions de ces collègues.

Pendant son séjour à Kinshasa le commandant Dieudonné Kabengele avait préparé le terrain afin que les renforts qui seront envoyés de Kinshasa ne soient pas en mesure de barrer la route aux ennemis des Congolais. Le 07 Août 1998, Kinshasa informe le commandant Kassongo que, le renfort arrive à Banana et le commandant Kassongo se rend sur le lieu accompagner de ses militaires, le bateau suppose amener du renforts n'ayant meme pas atteint le bord du port les militaires ont commence a tirer les pecheurs, les innoncents et meme les militaires du commandant Kassongo qui sont venus les acceillir, c'etait la debandande, il ya eu plusieurs morts et blesses.

Quelques heures plus tard une autre information est tombé disant que le renfort arrive, cette fois-ci a l'aéroport de Moanda, le commandant prend une fois encore sa jeep pour l'aéroport, l'avion de l'air Malila atterrit abord 37 militaires et 1 officier au grade du Lieutenant avec des munitions qui sont contraires aux armes. Tout ceci était le travail que le commandant Dieudonné Kabengele avait fait à son passage à Kinshasa entre le 29 Juillet et le 01 Août avant de rentrer à Matadi.

Pendant que le colonel Kasongo discutait avec ce lieutenant chef de la délégation, le Rwandais a été informé de la présence du commandant Kassongo et son troupe à l'aéroport Moanda subitement les coups des tirs ont commencé, tout le monde fuit. Le commandant Kassongo est parti se cacher chez l'un des petits qu'il avait formé. Quelques jours plus tard, il serait arrêté et conduit à la tour de control de l'aéroport de Kitona, arriver au lieu le commandant Kassongo a trouvé: le commandant BAGUMA Oungadais Chef de l'operation, son adjoint le commandant BUTERA Rwandais, le commandant Moise Rwandais chargé de la logistique ainsi que les commandants Kabengele, Izua, Pele-Pele, Kalala Jean Marie Bushi ainsique le lieutenant qui est arrivé avec le renfort et 37 de ses militaires arretés.

Le 11 Août 1998, l'ordre de progresser vers Kinshasa est lancé, les rebelles sont arrivés à Matadi le 14 Août, le bac à sac un terme militaire qui veut dire, le map qui devrait aider ces rebelles a parcourir de Matadi a Kinshasa a été dressé par les commandants Izua et Pele-Pele sous ordre du commandant Kabengele. C'est à Luila que James Kabarebe le rejoindra pour inspecter l'avancement des travaux. Le commandant Ougandais BUGEMA chef de l'opération trouva la mort à Songololo. C’est alors que Kigali ordonnera à Dieudonné Kabengele de jouer le rôle du défunt, c'est alors que Dieudonné Kabengele est devenu chef de l'opération suivi du Rwandais BUTERA.

Arriver à N'sanga le commandant Dieudonné Kabengele donne l'ordre au commandant Mwayina Nduwa qui était à Matadi avant de trouver la mort à Luozi de couper l'électricité pour permettre au rebelles d'entrer par Masina et occuper l'aéroport de N'djili. Malheureusement pour eux les congolais veuillant les entendaient avec impatience, vous connaissez tous la suite.

Après cet échec le commandant Kabengele prendra la fuite pour l'Angola où il restera quelque temps avant que sa femme qui vivait en Suisse à cette époque lui envoie le ticket. Et puis sa femme va aller vivre à paris, où le commandant Kabengele va la rejoindre vers 2000, de la France ils vont aller en Italie et pour finalement se retrouver au Royaume Uni.

Ayant été an high profile militaire dans le FPR ensuite avoir participé à la rébellion de AFDL et aussi avoir aidé les rebelles d'entre par le Bas-Congo et la coupure de l'électricité sur toute l'étendue de la république étant toujours en contact avec les Rwandais soit par Raoul Touring Jaribu son collaborateur ici en Grande Bretagne où ses amis Rwandais dans le RCD, en 2004 il sera informé de la collation de grade militaire par le RDC en faveur de ses soldats, le commandant Kabengele va prendre l'avion à Heathrow Airport pour Kigali où il sera nommé COLONEL dans la milice du RCD du Rwandais RUBERWA. Ceux-ci n'ayant plus confiance en lui, le connaissant bien ils ne savaient pas pour qui il est entrain de servir avec l'écart du temps qu'il a eu. Alors se sentant délaisser il va rentre au Royaume Uni vivre avec sa famille.

Etant à Londres, il va reprendre les contacts avec l'élevé qui l'avait formé dans l'armée Rwandaise Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila. Après avoir eu des garantis d'occuper des grands postes dans l'armée Rwando-Congolais en République Démocratique du Congo, en 2005 le commandant Kabengele va décider d'aller à Kinshasa. Hypolite Kanambe connaissant son influence vis a vis de la tribu Tusti qui est le monopole de son pouvoir Hypolite ordonna qu'il soit arrêté à l'aéroport de N’djili où il serait emprisonné pour une année Me Marie Therese Landu l'avocat du Criminel Dieudonné Kabengele ne peut jamais dire le contraire si elle est franche. C’est à cause de tout cela que ce Monsieur a été corrigé.

Ahisiatu Hugabura

je suis un des eleves former par KABENGELE

N.B: La plupart des personnes cité dans cette rubrique sont encore vivant donc vous pouvez les contacter et verifier avec eux.